Défi incroyable que s’est lancé Clément Hervé en soutien à Famille Kizito et qu’ il nous raconte  :

Présentation du projet

486km à pied par -40°, seul, en hiver, sans ravitaillement, entre tempêtes de neige et aurores boréales, au milieu d’ours et de rennes… C’est l’aventure que j’ai décidé de mener pour les enfants de Cité Soleil, un  bidonville haïtien. Là-bas, l’association Famille Kizito s’occupe particulièrement de la scolarisation des enfants grâce au soutien financier de la Fondation Raoul Follereau.

Ma petite sœur est née dans ce bidonville, c’est pourquoi je veux créer une cagnotte pour que d’autres enfants de ce bidonville aient la chance d’être scolarisés.

C’est le projet Erikson.

Origine du projet

Cet été sur le GR10 dans les Pyrénées, après un levé de soleil sur le pic du Canigou, j’ai rencontré un Suédois qui lui aussi baroudait. Après quelques heures d’échanges il m’a vivement conseillé la Kungsleden. De retour à la civilisation je sentais cette soif intarissable de grand air et cette volonté de rendre le monde meilleur. J’ai donc contacté la Fondation Raoul Follereau pour leur en parler.

C’est ainsi que se lança le projet Erikson.

A quoi servira l’argent collecté ?

L’intégralité de la cagnotte sera reversée à l’association Famille Kizito qui œuvre à Cité Soleil en Haïti. Cet argent servira à financer la scolarité, nourrir et vêtir les enfants haïtiens de ce bidonville.

Notre équipe

3 membres composent l’équipe :

Le premier c’est TOI ! En effet sans toi ce projet n’est qu’un beau rêve, qu’une illusion passagère ! Mais grâce à toi ce projet prend vie, grâce à toi le projet peut aboutir.

Ensuite la Fondation Raoul Follereau. La Fondation agit dans 25 pays au travers de 270 projets. Ses programmes se résument par : Soigner, éduquer, réinsérer, informer. Principalement connue pour la lutte contre la lèpre, la Fondation étend son œuvre par d’autres actions sur plusieurs continents. De plus, elle bénéficie d’une reconnaissance d’utilité publique et du label « don de confiance ». J’ai ainsi l’assurance que l’argent récolté sera bien affecté aux causes

Enfin, il y a moi, Bardna, ce qui signifie ours en Sami, peuple autochtone de Laponie. Passionné par la nature et la vie au grand air ! Après de nombreuses années à apprendre la vie dans la nature grâce aux scouts. Pendant 3 ans, j’ai décidé de devenir chef scout et ainsi transmettre à mon tour tout ce que j’avais pu apprendre de mes ainés. Ces années m’ont notamment permis d’apprendre à anticiper, organiser et gérer des événements semblables sur de nombreux point à ce projet.  Mais aussi cela m’a permis de saisir l’importance de l’Éducation ! Je m’en suis encore plus rendu compte lors d’un voyage humanitaire auprès des chiffonniers du Caire en 2018, durant lequel j’ai pu proposer des cours de français, de mathématiques et d’anglais au plus jeune comme au plus vieux.

 

Le 16 mars :

Voici des nouvelles de Clément qui marche en Laponie suédoise pour mettre en avant nos projets en Haïti.
Il a commencé son périple il y a maintenant 6 jours. Les 3 premiers jours, il a rencontré des difficultés d’acclimatation qui lui ont fait prendre du retard. Il marche en moyenne 30km par jour entre 7h30 et 17h00. Aujourd’hui, il lui reste 15km à rattraper pour retomber sur ses pattes.

Il a appelé hier. Il est ravi de son périple. Il a le bonheur de voir les aurores boréales, des troupeaux d’élan et des perdrix des neiges. Pour le moment il est le plus heureux du monde ! Sa cagnotte au profit de sœur Paësie continue de grimper.

fr Français
X